Prsentation de ACBF

Cadre institutionnel

La Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF : African Capacity Building Foundation) a été créée en 1991 comme une organisation internationale indépendante à but non lucratif. La Fondation renforce les capacités humaines et institutionnelles pour la bonne gouvernance et le développement économique en Afrique. Jusqu’à présent, la Fondation a responsabilisé les gouvernements, les parlements, la société civile, le secteur privé et les institutions pour l’enseignement supérieur dans plus de 45 pays et dans 6 communautés économiques régionales. L’ACBF appuie le renforcement des capacités à l’aide d’investissements, d’assistance technique, de la production et du partage des connaissances en Afrique. Les principaux partenaires de la Fondation sont les gouvernements africains, la Banque africaine de développement (BAD), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Banque mondiale.

Structure de gouvernance

L’ACBF opère à l’aide d’une structure de gouvernance à trois niveaux, qui inclut le Conseil des gouverneurs, le Conseil d’administration et le Secrétariat.

Le Conseil des gouverneurs

Le Conseil des gouverneurs est formé par les représentants des pays membres africains (les ministres des finances, de la planification ou du développement économique) et des institutions partenaires. Le Conseil des gouverneurs est l’organe décisionnel de plus haut niveau de la Fondation, qui nomme le président et les membres indépendants du Conseil d’administration. Le Conseil des gouverneurs est dirigé par un bureau de 5 membres, élus chaque année. 

Le Conseil d’administration

Le Conseil d’administration est en charge des décisions opérationnelles, des lignes directrices et des stratégies de la Fondation. Le Conseil d’administration se réunit normalement quatre fois par an et il est composé d’experts dans le domaine du renforcement des capacités ou du développement économique. Le Conseil d’administration compte 12 membres, y compris le Secrétaire exécutif qui en est membre de droit. Le Conseil d’administration opère à l’aide de trois comités : le Comité des opérations, le Comité des finances et des ressources humaines et le Comité des risques et de l’audit.

Le Secrétariat

Le Secrétariat gère la Fondation conformément aux décisions et aux directives arrêtées par les Conseils. Le Secrétariat est dirigé par un Secrétaire exécutif avec un mandat de quatre ans renouvelable seulement une fois.

Le mandat et le modèle opérationnel

Le mandat : l’ACBF a été créée pour faire face au déficit de capacités en Afrique et pour investir dans le capital humain et les institutions locales pour favoriser le développement. La Fondation a été conçue comme un mécanisme de coordination pour soutenir les bailleurs de fonds du renforcement des capacités en Afrique, par la mise en commun des ressources, de la gouvernance et d’un système de rapport conjoint.

L’approche du renforcement des capacités

L’approche du renforcement des capacités de l’ACBF est basée sur quatre principes fondamentaux :

  -  La centralité des capacités dans le processus de développement de l’Afrique

  -  Le rôle stratégique des partenariats et de l’approche axée sur la demande pour résoudre les problèmes de capacités.

  -  L’appropriation africaine et la prise en main du processus de renforcement des capacités.

  -  Une approche systématique, progressive et coordonnée du processus de renforcement des capacités.

L’ACBF met en œuvre ses programmes et ses projets par le biais d’un mélange de compétences internes et de réseaux de partenariats techniques et de mise en œuvre, ainsi que d’expertises pour le savoir, cumulées au fil des ans. 

Le modèle opérationnel :

L’ACBF opère selon deux modalités :

(a) L’investissement dans le renforcement des capacités par l’octroi de dons et l’appui technique.

Les gouvernements et les institutions non-étatiques au niveau national ou régional sont visés. Les activités de renforcement des capacités ordinaires incluent un mélange de recherche, de formation, de renforcement des institutions, de dialogues politiques et d’appui pour l’élaboration et la mise en œuvre des politiques. Les initiatives qui reçoivent le soutien de l’ACBF sont soit proposées par des projets promoteurs (des gouvernements ou des acteurs non-étatiques) selon une logique axée sur la demande ou identifiées par le biais d’un processus d’évaluation des capacités.

(b) Le savoir et les activités d’apprentissage.

L’ACBF mène des activités de recherche sur les nouveaux problèmes de développement et publie les résultats dans sa publication phare, le Rapport sur les capacités en Afrique, ainsi que par le biais de publications occasionnelles et d’ouvrages. La Fondation organise des forums de haut niveau, réunissant des décideurs, des partenaires au développement, des chercheurs, des universitaires et d’autres acteurs du monde du développement pour discuter des nouveaux problèmes de capacités et formuler des recommandations pour leur résolution

(c) L’appui technique et les services de gestion des programmes.

TELECHARGER LA PRESENTATION